L'essor de la Nouvelle-Calédonie - L'essor de la Nouvelle-Calédonie - Chronique 1968
L'essor de la Nouvelle-CalédonieAccueilEnglish
Liens de navigationLiens de navigation
« A History of Prince George », par le révérend Runnalls
Journal et correspondance de L.C. Gunn
Cartes de Prince George
Documents de la Northwood
Cartes de Northwood
Bulletins de Direction des forêts (de 1950 à 1958)
Collection forestière de Blake Dickens
Image d'entretoise
Recherche
Aperçu
Avis Importants
Carte du site
Chronique
Plans de leçon
Glossaire
Image d'entretoise
Explorez
CB_BG
MAIN_IMAGE

1968

La nouvelle Banque Royale, avec neuf étages à l'angle de Victoria et de la 6e Avenue, ouvre officiellement ses portes en mars.

Conscient du taux anormalement élevé de maladies respiratoires au sein de la population, la Commission de la santé pour le Centre Nord recommande à la ville et au district régional de surveille de près l'implantation d'industries polluantes dans le périmètre.

La SPCA trouve une façon originale de faire face à une pénurie d'argent. Incapable d'accueillir davantage d'animaux en détresse dans ses locaux, elle met sur pied un système d'adoption par téléphone, recevant les appels de personnes qui ont un animal de compagnie à donner et transmettant leurs coordonnées à celles qui en recherchent.

En juin, le club Kiwanis-Nechako de Prince George entreprend de construire une réplique du fort George. Dans la première phase achevée en novembre, la bâtisse, la palissade et les tourelles imitent en tous points le fort original. On prévoit d'installer dans un second temps des bâtiments à l'intérieur de la palissade. Deux mille heures de travail bénévole et l'équivalent de 18 000 $ en matériaux et équipements ont rendu ce succès possible.

Canadian Pacific Airlines propose son service de Boeing 737 à compter du 20 novembre. La semaine précédente, l'avion s'est posé à l'aéroport pour quelques man¿uvres d'essai, et le public a été invité à en admirer l'intérieur.

Pendant la première semaine de décembre, la source d'approvisionnement en eau pour Blackwater et Blackburn a été interrompue. Jusqu'alors, les camions citernes du service des incendies fournissait la ville à raison de 8 $ par chargement. Le chef Harold Dornbierer a informé le chauffeur du camion citerne qu'il n'était plus autorisé à approvisionner les localités en eau. Il a invoqué la crainte d'une pénurie pour son service en cas d'incendie. Comme l'a expliqué le chef Dornbierer, " cette coutume de vendre de l'eau a été introduite il y a quelques années par hasard, lorsque la ville était encore petite. Maintenant, elle entrave la bonne marche de mon service. Quand il y a tellement de glace dans l'aire de stationnement et autour de la bouche d'incendie que je ne peux pas faire sortir le camion, il est temps d'y mettre fin. " Une centaine de foyers ont été affectés. Les résidents comptaient sur l'eau du camion citerne à cause du manque d'eau potable dans la région. De fait, un certain entrepreneur a creusé à une profondeur de plus de 200 mètres sans rencontrer une seule veine d'eau qui vaille la peine.

À l'aéroport, il faut constamment garder ouverts 5,5 km de piste f'une largeur de 45 mètres. À cette époque, l'enlèvement de la neige se fait au moyen de souffleuses commerciales équipées d'un moteur de 300 chevaux vapeur qui rejettent la neige loin dans les champs en formant d'immenses arcs vaporeux. C'est un spectacle familier pour ceux qui voyagent en hiver. Une accumulation de 15 à 25 cm de neige est chose courante en cette saison.

Histoire photographique de Prince George
| Du village à la ville | Sur les traces des pionniers |

L'essor de la Nouvelle-Calédonie | Crédits de projet | Contactez nous | Réactions |
©2004 The Exploration Place at the Fraser-Fort George Regional Museum

Ce site est financé en partie par le gouvernement fédéral; votre opinion compte!
Que pensez-vous de ce site?