L'essor de la Nouvelle-Calédonie - L'essor de la Nouvelle-Calédonie - Chronique 1953
L'essor de la Nouvelle-CalédonieAccueilEnglish
Liens de navigationLiens de navigation
« A History of Prince George », par le révérend Runnalls
Journal et correspondance de L.C. Gunn
Cartes de Prince George
Documents de la Northwood
Cartes de Northwood
Bulletins de Direction des forêts (de 1950 à 1958)
Collection forestière de Blake Dickens
Image d'entretoise
Recherche
Aperçu
Avis Importants
Carte du site
Chronique
Plans de leçon
Glossaire
Image d'entretoise
Explorez
CB_BG
MAIN_IMAGE

1954

Pas moins de 500 scieries s'établissent à Prince George et aux environs. Les ouvriers et leurs familles déménagent dans la région, provoquant une hausse de la population. Pour résoudre les problèmes causés par le transport par autobus des écoliers dans la ville, on décide d'aménager des salles de classe mobiles sur les sites des scieries.

La Ville consulte la population pour savoir s'il faut faire de la bibliothèque une institution municipale. Les résidents votent en faveur de cette proposition dans une proportion de 80 %. La Commission de la bibliothèque de Prince George, qui chapeautait les activités de la bibliothèque depuis 1936, fait place à la Bibliothèque municipale de Prince George. À compter de 1954, la bibliothèque est gérée par un conseil d'administration nommé par le conseil municipal. La bibliothèque est financée en majeure partie par la Ville.

La première semaine de février, M. et Mme K. McDonald, de Prince George, installent un téléviseur et une antenne à leur résidence. Ils réussissent à capter la chaîne 4 de Seattle. Il s'agit du premier téléviseur à faire son apparition à Prince George, un événement mémorable.

Le détachement de la 7e Avenue de la GRC est rénové pour faire place à une nouvelle salle d'audience. On y installera plus tard le banc des accusés et la barre des témoins. Un bureau d'avocat sera ajouté et un couloir éliminé pour agrandir l'espace de travail des agents de police.

CKPG installe de l'équipement de radiodiffusion hautement sophistiqué dans son nouveau studio, ce qui lui permet de " reproduire avec une grande fidélité des enregistrements standards à 33,45 ou 78 R.P.M., ainsi que des fixations produites aux fins de diffusion. "

En février, la Ville annonce qu'elle embauchera bientôt un ramasseur de chiens. Selon le règlement en vigueur, un chien peut être laissé en liberté à la condition d'avoir sa médaille d'identité. Certains résidents croient que la Ville devrait adopter le même règlement qu'à Kelowna, où les chiens doivent être immatriculés et accompagnés d'un humain lorsqu'ils sont dans les rues de la ville.

La conseillère municipale Carrie Jane Gray n'a jamais ménagé ses critiques à l'endroit de la Gendarmerie royale. Elle a déjà signalé un agent n'ayant pas fait son arrêt obligatoire à un stop. En 1954, elle fait campagne contre les policiers qui roulent trop vite dans les zones scolaires.

Suivant les conseils d'experts médicaux et dentaires, le conseil municipal vote au début février en faveur de la fluoration de l'eau potable le plus rapidement possible. On s'attend à ce que le coût total de l'installation de l'équipement frôle les 8 000 $.

Le maire Bryant annonce un programme en trois phases pour la construction du centre récréatif municipal, incluant l'installation d'une piscine, l'aménagement de parcs et d'aires de jeux et la reconstruction de l'aréna municipal comprenant une patinoire de glace artificielle.

En mai, le maire Bryant propose que le conseil municipal se réunisse chaque semaine. La ville ayant connu une croissance considérable, le conseil a maintenant trop de questions à régler pour ne se réunir que deux fois par mois.

Histoire photographique de Prince George
| Du village à la ville | Sur les traces des pionniers |

L'essor de la Nouvelle-Calédonie | Crédits de projet | Contactez nous | Réactions |
©2004 The Exploration Place at the Fraser-Fort George Regional Museum

Ce site est financé en partie par le gouvernement fédéral; votre opinion compte!
Que pensez-vous de ce site?