L'essor de la Nouvelle-Calédonie - L'essor de la Nouvelle-Calédonie - Chronique 1942
L'essor de la Nouvelle-CalédonieAccueilEnglish
Liens de navigationLiens de navigation
« A History of Prince George », par le révérend Runnalls
Journal et correspondance de L.C. Gunn
Cartes de Prince George
Documents de la Northwood
Cartes de Northwood
Bulletins de Direction des forêts (de 1950 à 1958)
Collection forestière de Blake Dickens
Image d'entretoise
Recherche
Aperçu
Avis Importants
Carte du site
Chronique
Plans de leçon
Glossaire
Image d'entretoise
Explorez
CB_BG
MAIN_IMAGE

1942

En février, la ville renoue avec une illustre et ancienne fonction, celle de crieur public. Avec toute la pompe et la dignité qu'il estime propre à sa fonction, celui-ci déambule le long de la 3e Avenue et de la rue George en claironnant : " Oyez, oyez, braves gens ! Une partie de hockey aura lieu ce soir à 20 heures 30 ! " Pour obtenir le poste, il a travaillé sa voix en chantant quatre fois par jour. Élu parmi ses pairs, Teddy Ranger, 12 ans, a une voix qui porte si loin qu'on l'entend plusieurs rues à la ronde.

Au cours de l'été, la circulation devient de plus en plus difficile au centre-ville. La ville décide de transformer en rues de transit la rue George et la 3e Avenue et de poser de panneaux de ralentissement aux quatre coins du carrefour. Les demi-tours ne sont plus tolérés. La circulation piétonnière n'est pas plus facile sur les trottoirs de bois. Nombre de ces trottoirs sont tombés en décrépitude, et les propriétaires du côté sud de la 3e Avenue, entre Quebec et Dominion, ont commencé à remplacer les planches par du ciment. Leur initiative soulève les louanges du Citizen qui parle d'un exemple non seulement de civisme, mais d'économie. Pendant ce temps, l'asphaltage des rues s'accélère au centre-ville.

Au cours de la Seconde Guerre, l'une des grandes préoccupations est d'aider les Américains à ouvrir une route vers l'Alaska pour faciliter l'acheminement des renforts vers une base militaire. À la mi-octobre, Ottawa approuve le tracé d'un parcours passant par Prince George et Dawson City. De leur côté, les ingénieurs de l'armée américaine décident, le 8 mai, d'entreprendre des travaux à Whitehorse et, en mai, à Dawson Creek. La construction, qui débute sans l'approbation officielle du gouvernement canadien, se poursuit pendant sept mois et engloutit 110 000 000 $US. Les problèmes techniques sont à la mesure du terrain - extrêmement accidenté. Il faut aussi compter l'isolement, les rigueurs du climat, les animaux sauvages, les mouches noires et les moustiques. L'effectif se compose de 11 000 militaires et de 16 000 civils. La route est achevée le 25 octobre 1942. Le projet suivant consiste à relier Prince George à Dawson Creek. Le premier ministre John Hart approuve l'embauche d'arpenteurs pour les levés et s'engage à investir 6 000 000 $ pour une route qui portera finalement son nom.

Le club Rotary de Prince George est fondé officiellement le 7 octobre au café Shasta, et le docteur Carl Ewert en est le premier président. La charte internationale du club est présentée au cours d'une cérémonie officielle qui a lieu le 22 janvier 1943. La devise des rotariens, " Profite le mieux qui sert le mieux " , signifie que ceux-ci doivent réussir à améliorer le sort de la collectivité. Dès les premiers mois, pour répondre aux préoccupations actuelles, le chapitre local invite un représentant de la Commission des prix et du commerce en temps de guerre à parler des efforts qui se font un peu partout au pays pour enrayer l'inflation. L'une des solutions est l'utilisation de coupons de rationnement sur des biens de première nécessité comme le thé, le café, le sucre. Le conférencier rappelle aux rotariens que " des vies humaines sont sacrifiées pour acheminer des biens de ce genre vers l'Amérique du Nord ". Le chapitre de Prince George recueille des fonds pour diverses causes locales et contribue à des projets du club Rotary à l'échelle de la province. L'une des premières causes à l'extérieur de Prince George est l'agrandissement de l'hôpital pour enfants de Vancouver.

Histoire photographique de Prince George
| Du village à la ville | Sur les traces des pionniers |

L'essor de la Nouvelle-Calédonie | Crédits de projet | Contactez nous | Réactions |
©2004 The Exploration Place at the Fraser-Fort George Regional Museum

Ce site est financé en partie par le gouvernement fédéral; votre opinion compte!
Que pensez-vous de ce site?