L'essor de la Nouvelle-Calédonie - L'essor de la Nouvelle-Calédonie - Chronique 1938
L'essor de la Nouvelle-CalédonieAccueilEnglish
Liens de navigationLiens de navigation
« A History of Prince George », par le révérend Runnalls
Journal et correspondance de L.C. Gunn
Cartes de Prince George
Documents de la Northwood
Cartes de Northwood
Bulletins de Direction des forêts (de 1950 à 1958)
Collection forestière de Blake Dickens
Image d'entretoise
Recherche
Aperçu
Avis Importants
Carte du site
Chronique
Plans de leçon
Glossaire
Image d'entretoise
Explorez
CB_BG
MAIN_IMAGE

1938

Le premier trottoir en ciment apparaît au printemps sur la rue George. Les rues du centre-ville sont encore des chemins nivelés et recouverts de gravier ; les trottoirs, des planches alignées bout à bout. Le nouveau trottoir de 102 mètres qui rejoint la 3e à la 4e Avenue fait presque deux mètres et demi de large. La ville assume les trois quarts des coûts, le reste étant payé par les commerçants de la rue George, M. M. Anderson, Baird, Guest, McLeod, Taylor et Watson. Un trottoir de même largeur mais plus court d'un tiers reliera bientôt le marché Sterling au magasin I. B. Baird, et il est question de faire la même chose pour la rue Quebec.

Après dix ans de travaux, le premier aéroport de la ville est achevé. Le gros de l'ouvrage est une piste d'atterrissage de 792 mètres sur 91 mètres de front, constituée de sable et de gravier répartis sur un sol bien drainé. De cette façon, les dégels printaniers ne provoqueront ni ornières, ni cahots. Avant même que la construction de la piste soit achevée, le conseil municipal dégage une somme de 4 000 $ pour sa prolongation afin d'obtenir une piste d'1,6 km de long (un mille) et de créer une seconde piste qui, orientée à 45o par rapport à la première, facilitera les man¿uvres en fonction de la direction des vents. Le gouvernement fédéral dépêche ses inspecteurs pour évaluer les lieux avant d'accorder le permis. L'un d'entre eux déclare que le terrain d'aviation de Prince George, une fois terminé, sera tout aussi convenable sinon meilleur que n'importe quelle piste d'atterrissage des grandes villes du Canada. Le permis est délivré en décembre.

Pendant ses 25 ans de pratique en dentisterie à Prince George, le docteur Roy Alward s'est toujours targué d'utiliser instruments les plus perfectionnés. Il se tient au courant des percées dans son domaine, s'initie aux plus récentes techniques et introduit toujours les nouveautés avant les autres. En 1938, il adopte l'" Analgesor " , un appareil qui dispense un gaz analgésique et que le client contrôle lui-même pendant l'intervention. Sa clientèle déclare que ce gaz qui, de surcroît, n'a aucun effet désagréable, supprime toute douleur.

Les coûts d'entretien de l'hôpital commencent à peser lourd. La solution proposée n'est rien d'autre que le précurseur, à moindre échelle, du régime d'assurance-maladie instauré bien plus tard. Chaque famille verserait une prime mensuelle de 1,25 $ donnant droit des soins gratuits en cas d'hospitalisation. La proposition est officiellement adoptée l'année suivante.

Histoire photographique de Prince George
| Du village à la ville | Sur les traces des pionniers |

L'essor de la Nouvelle-Calédonie | Crédits de projet | Contactez nous | Réactions |
©2004 The Exploration Place at the Fraser-Fort George Regional Museum

Ce site est financé en partie par le gouvernement fédéral; votre opinion compte!
Que pensez-vous de ce site?