L'essor de la Nouvelle-Calédonie - L'essor de la Nouvelle-Calédonie - Chronique 1929
L'essor de la Nouvelle-CalédonieAccueilEnglish
Liens de navigationLiens de navigation
« A History of Prince George », par le révérend Runnalls
Journal et correspondance de L.C. Gunn
Cartes de Prince George
Documents de la Northwood
Cartes de Northwood
Bulletins de Direction des forêts (de 1950 à 1958)
Collection forestière de Blake Dickens
Image d'entretoise
Recherche
Aperçu
Avis Importants
Carte du site
Chronique
Plans de leçon
Glossaire
Image d'entretoise
Explorez
CB_BG
MAIN_IMAGE

1929

À la fin des années 1920, une chanteuse et danseuse de grand talent, Inga Anderson, joue le rôle d'imprésario à Prince George. Tous les ans, elle organise au Princess un spectacle de danse mettant en vedette des artistes locaux ainsi que ses propres élèves en vue de montrer la variété de la formation qu'elle offre. Elle-même interprète deux solos de danse et chorégraphie le reste de la représentation. La soirée de 1929 est à l'image de celles des années précédentes : 53 interprètes et 36 numéros pour une durée de trois heures. L'année suivante, Mme Anderson part pour Hollywood où elle figurera dans plusieurs films. Plus tard, elle fera le circuit des boîtes de nuit du quartier Mayfair, à Londres.

Envisageant l'acquisition du Pacific Great Eastern, le Canadien Pacifique et le Canadien National examinent tous deux les perspectives économiques liées à l'exploitation des ressources naturelles dans le nord de la Colombie-Britannique. Une étude complète recense le potentiel forestier et minier dont profiterait le chemin de fer si l'industrie se développait. Chacun espère des résultats positifs et l'achèvement de la voie ferrée, mais le krach boursier du 29 octobre, en enfonçant l'Amérique du Nord dans une terrible dépression économique, pulvérisera tous ces souhaits.

En novembre, un citoyen de Prince George, A. D. Cruickshank, participe à une mission de sauvetage à la hauteur du cercle Arctique, dans la baie de Cambridge, aux commandes d'un avion de la Western Canada Airways.


Au printemps, la promotion des nouveaux panneaux muraux ignifuges de placoplâtre affirme que ceux-ci rendent les maisons « plus fraîches quand il fait chaud, et plus chaudes quand il fait froid ». Selon la publicité, ce produit qui « coûte trois fois rien » rend les habitations « deux fois plus agréables ».


Histoire photographique de Prince George
| Du village à la ville | Sur les traces des pionniers |

L'essor de la Nouvelle-Calédonie | Crédits de projet | Contactez nous | Réactions |
©2004 The Exploration Place at the Fraser-Fort George Regional Museum

Ce site est financé en partie par le gouvernement fédéral; votre opinion compte!
Que pensez-vous de ce site?