L'essor de la Nouvelle-Calédonie - L'essor de la Nouvelle-Calédonie - Chronique 1941
L'essor de la Nouvelle-CalédonieAccueilEnglish
Liens de navigationLiens de navigation
« A History of Prince George », par le révérend Runnalls
Journal et correspondance de L.C. Gunn
Cartes de Prince George
Documents de la Northwood
Cartes de Northwood
Bulletins de Direction des forêts (de 1950 à 1958)
Collection forestière de Blake Dickens
Image d'entretoise
Recherche
Aperçu
Avis Importants
Carte du site
Chronique
Plans de leçon
Glossaire
Image d'entretoise
Explorez
CB_BG
MAIN_IMAGE

1941

Le fameux canon de la Première guerre qui montait la garde devant l'hôtel de ville répond à l'appel des sirènes de l'effort de guerre. Un appel a été lancé pour obtenir toutes sortes d'objets en métal - acier, fer, bronze, cuivre, plomb, zinc - qui seront transformés en munition. Le rédacteur en chef du Citizen suggère que " ces trois quarts de tonne d'acier Krupp de première qualité " pourraient servir à bon escient étant donné la pénurie de ce matériau nécessaire à la construction des canons. Le jour où la municipalité reçoit de la Croix Rouge de la province une demande écrite de dons, le conseil ajoute sans plus de cérémonie le trophée de guerre à un lot de ferraille.

À la fin de l'année, la Chambre de commerce des jeunes propose à la réunion du conseil municipal d'installer des panneaux d'arrêt sur la rue Vancouver, aux intersections de la 10e et de la 7e Avenue. L'échevin Alex Moffat note que la circulation intense en ville mérite effectivement de retenir l'attention, mais qu'il faut aussi considérer que les panneaux risquent de nuire plutôt qu'autre chose si les automobilistes décident de ne pas en tenir compte.

Le jour de Noël, une lampe à l'huile renversée enflamme la cabane d'un pionnier de la ville, William McLaren. Un ami venu à son secours parvient à sauver le vieil homme de 79 ans, mais celui-ci décède néanmoins quelques jours plus tard de ses brûlures, aggravées par l'exposition au froid, et d'une pneumonie.

Peu avant la fin de l'année 1941, des navires japonais sont signalés au large des côtes de l'Alaska. Il n'en faut pas plus pour que le major-général Alexander, commandant des forces du Pacifique, diffuse à la radio une alerte à toutes les régions stratégiques, dont Prince George. L'attaque sur Pearl Harbor, quelques semaines plus tôt, a accentué la crainte des bombardements. Alexander demande aux citoyens d'organiser des festivités du Nouvel An, publiques et privées, moins bruyantes, et de se tenir prêts à éteindre sur ordre toutes les lumières de la ville. Cette année-là, aucune cloche, aucun sifflement, aucun bruit autre les alertes de raids aériens n'accueille la nouvelle année.

Histoire photographique de Prince George
| Du village à la ville | Sur les traces des pionniers |

L'essor de la Nouvelle-Calédonie | Crédits de projet | Contactez nous | Réactions |
©2004 The Exploration Place at the Fraser-Fort George Regional Museum

Ce site est financé en partie par le gouvernement fédéral; votre opinion compte!
Que pensez-vous de ce site?