L'essor de la Nouvelle-Calédonie - L'essor de la Nouvelle-Calédonie - Chronique 1805 - 1850
L'essor de la Nouvelle-CalédonieAccueilEnglish
Liens de navigationLiens de navigation
« A History of Prince George », par le révérend Runnalls
Journal et correspondance de L.C. Gunn
Cartes de Prince George
Documents de la Northwood
Cartes de Northwood
Bulletins de Direction des forêts (de 1950 à 1958)
Collection forestière de Blake Dickens
Image d'entretoise
Recherche
Aperçu
Avis Importants
Carte du site
Chronique
Plans de leçon
Glossaire
Image d'entretoise
Explorez
CB_BG
MAIN_IMAGE
1805 - 1850

Les premières traces de l'existence des pionniers de la région de Fraser-Fort George sont associées aux forts et aux postes de traite de fourrure établis par des explorateurs d'origine européenne. Fort George, ainsi nommé en l'honneur du roi George III d'Angleterre, est construit en 1807 par la Compagnie du Nord-Ouest au confluent de la rivière Nechako et du fleuve Fraser. Y eut-il jamais un vrai « fort », avec traditionnels bastions et palissade en bois ? Les seuls documents connus font état d'un poste de traite où trappeurs et explorateurs pouvaient échanger leurs produits et s'approvisionner. Le poste est dirigé par Hugh Faries qui se trouve être le premier pionnier européen de Fort George.


En 1821, la Compagnie du Nord-Ouest passe aux mains de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Fort George devient une halte importante sur la route d'approvisionnement de Fort St. James, alors la capitale de la Nouvelle-Calédonie. La production de fourrure avoisine le millier de lots chaque année, ce qui est peu en comparaison des 2 000 lots de Fort St. James ou des 2 500 lots de Fort McLeod.


En 1827, un trappeur iroquois à la recherche d¿une cachette pour ses fourrures découvre le col de Yellowhead. L'endroit sera plus tard connu sous le nom de « Tête Jaune Cache ». Le Fraser constitue une bonne route pour voyager de l'est de Nouvelle-Calédonie jusqu'à Jasper House, mais les commerçants de fourrure préfèrent passer par Fort McLeod et descendre la rivière de la Paix.


Les missionnaires catholiques et protestants commencent à sillonner la région pour exercer leur ministère durant les années 1840. Diverses preuves attestent l'existence d'un moulin à farine à Fort George approvisionnant Fort Fraser, Fort St. James et Fort McLeod. Il semble que le poste original de Fort George ait été démoli en 1850 car il avait perdu son importance dans le circuit de la fourrure.



Histoire photographique de Prince George
| Du village à la ville | Sur les traces des pionniers |

L'essor de la Nouvelle-Calédonie | Crédits de projet | Contactez nous | Réactions |
©2004 The Exploration Place at the Fraser-Fort George Regional Museum

Ce site est financé en partie par le gouvernement fédéral; votre opinion compte!
Que pensez-vous de ce site?